Cette pratique psychomotrice différenciée et intégrée au projet pédagogique est un des outils qui contribue à notre but recherché : la construction des apprentissages scolaires.

Malika Vandermeulen, Psychomotricienne, est responsable, en collaboration avec l’équipe  enseignante de la pratique de la psychomotricité pour les enfants de l’école maternelle. Elle intervient aussi dans des cas de remédiation pour des enfants de l’école maternelle  en collaboration avec l’équipe enseignante et les intervenants extérieurs (les psychologues, les logopèdes…).

Chaque enfant bénéficie de deux heures de psychomotricité par semaine.

Objectifs de cette pratique

L´éducation par le mouvement est le concept de base, dans le but de stimuler et d´encourager l´évolution de la motricité globale et de la motricité fine, avec le respect des trois stades d´apprentissage que sont les niveaux:

Cette approche va permettre à l’enfant de développer des notions telles que :

 

Des activités libres et mobilisatrices où votre enfant trouve le plaisir et exerce ses compétences et où l’éducateur trouve « un outil » qui lui permet une remise en question et une évaluation formative. Ceci constitue un point de départ pour la mise en place d’une stratégie d’aide en procédant aux réajustements utiles.

 

C’est le jeu pour le plaisir

En utilisant un ou plusieurs instruments de l´éducation psychomotrice (le corps, l´espace, le temps), dans un espace aménagé pour jouer avec de la place pour grandir. Avec une progression dans l´appropriation du matériel sélectionné (rubans, gymprojet grandeur nature en miniature, balle à jongler…) et avec un enchaînement de fonds musicaux adaptés aux résultats recherchés, qui donnent envie de mouvement et de repos (expression corporelle, déplacements continus ou avec changements de direction, recentration, relaxation, imagerie guidée,…) 

 

Dans la pratique

Malika consacre deux séances de psychomotricité (2* 50 minutes)  par semaine pour chaque classe. L'école possède une salle dédiée à sa pratique.